28/12/2009

Baptême de potiron

Je vous avoue que moi, les potirons, sachant tout le travail de découpage qu'ils nécessitent en cuisine, je les ai toujours regardés un peu de loin... je les préfère bien plus tout ciselés sur les appuies-fenêtres de mes voisins. Alors, quand belle-maman m'a gentiment offert celui qu'elle avait elle-même hérité d'une amie, je me suis sentie un peu piégée... il va falloir que je retrousse mes manches et affûte mon grand couteau!

Potiron

Un cordon bleu averti en valant deux, avant de me lancer dans cette petite entreprise, je pars à la recherche d'astuces & autres recettes sortant de l'ordinaire. Par exemple: saviez-vous qu'il est plus facile de le découper si vous l'avez enduit d'huile et laissé chauffer une quarantaine de minutes dans votre four? Et si vous arrivez à le creuser sans en abîmer la peau, vous pourrez même vous en servir comme soupière écologique!

Ceci dit, mise à part la découpe du légume qui demande quand-même la poigne d'un marmiton bulgare, l'expérience fût intéressante. La recette dénichée dans une ancien recueil de soupes diverses mérite bien son appellation de soupe-repas. Jugez plutôt: hachis de boeuf en guise des protéïnes, nouilles en guise de féculent & jus d'orange en guise de vitamines! Plus complet que ça... on meurt?? En résumé, après avoir débité la bête, faites suer l'ensemble hachis-potiron dans un peu de graisse (c'est vrai, n'oublions pas les lipides!). Incorporez-y le jus de 2-3 oranges et 1,5L de bouillon de légumes et laissez cuire une vingtaine de minutes. En fin de cuisson, ajoutez des nouilles à votre guise et poursuivez la cuisson jusqu'à ce qu'elles soient cuites. Pour les plus gourmands, une bonne rasade de crème fleurette en sus!

Roborative et calorique, une soupe à consommer avec modération... ;-)

12:27 Écrit par Monique dans Côté cuisine | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : recette, hiver |  Facebook |

Commentaires

j'aime la soupe au potiron et puis après je fais des lanternes avec !
bonne journée

Écrit par : salade de fruits | 28/12/2009

Les commentaires sont fermés.