21/03/2010

Charte des 6 freeriders

Règle numéro 1: un bon freerider ne se perd pas en chemin, il analyse les performances de son GPS.

Partis aux aurores du samedi matin pour dérouler quelques 800 kilomètres d'asphalte, nous nous sommes tous retrouvés (Liliane & Pierre, Sylvie & Patrick, Marc & moi) vers 20 heures autour du premier apéro offert par les derniers arrivés. Notre royal chalet est idéalement situé au pied du télécabine: chambres avec vue; sauna, hammam et même jacuzzi dans la neige dont nous profiterons au retour de nos escapades sportives. Carpe Diem!

Ski1
Règle numéro 2
: un bon freerider ne traîne pas sur les pistes... il explore le terrain!

Chic,le soleil est de la partie! Premières journées, premiers tire-fesses, premières rouges & premières terrasses... Plan-du-fou, Dent de Nendaz, Col des Gentianes, Mont-Gelé... nous enchaînons les pistes avant de redescendre aux Chottes pour notre après-ski favori: le Kalachnikov! Imaginez plutôt:capuccino amélioré de 14 alcools surmonté d'une montagne de chantilly. De quoi rentrer tout schuss jusqu'au chalet!

Ski2
Règle numéro 3: un bon feerider ne flemmarde pas, il préserve ses forces pour le lendemain.

Mid-week. Mes mollets demandent grâce et je m'accorde une journée de relâche. Quoique... Je monte en télécabine et, chaussée de mes fidèles bottines, longe la Bisse du Chervé pour rejoindre le restant de la troupe vers 13 heures. Promenade silencieuse entre mélèzes et genévriers... tout juste quelques chants d'oiseaux ou le crissement de la neige sous mes pas. Je profite pleinement de ces instants magiques. Rafale de photos.

Ski4

Règle numéro 4: un bon freerider ne se goinfre pas, il fait son plein de calories.

Au matin, c'est en vallée de Verbier qu'il y a le plus de soleil et surtout, sur le coup de midi, c'est la cuisine du Mont-Fort qui est la plus... délicieuse! Cidre chaud, assiette de charcuteries, soupe fermière, tartelette de myrtilles. 2450m d'altitude et vue imprenable sur le massif alpin. Il y a quoi au menu ce soir... raclette, non? Choueeeeette!

Ski3

Règle numéro 5: un bon freerider ne craint pas le brouillard, il le dépasse.

Vendredi, 8 heures du mat': mur de brouillard au déjeuner! Qu'importe. Nous grimperons les 2450 m de l'Ethérolla pour admirer une mer de nuages sur 360°: spectacle grandiose. J'immortalise l'instant avant d'affronter la descente. La prudence s'impose car nous avons rendez-vous aux Chottes pour la dernière pause-midi de notre séjour.

Ski5

13 heures. Le soleil innonde la terrasse de notre cabanon préféré. Tchin-tchin, nous portons un toast à la réussite de ces vacances, aux bottines explosées de Pierre, à la Dame de Sion, à sa petite soeur, à sa cousine, aux chutes des un(e) ou des autres... et plongeons sauvagement nos fourchettes dans un bain de fromage bouillonnant en se promettant de recommencer l'année prochaine.Un bâton, un fouet...

Ski6

22:33 Écrit par Monique dans Carnet du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hiver, montagne, vacances |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.